13/01/2012

La malédiction des Amboïnensis a encore frappé

Après ma mésaventure avec la première tentative, j'ai attendu quelques temps. Je m'étais d'ailleurs remis en question et avait testé mon eau de A à Z, pensant à un problème au niveau des paramètres de celle-ci. Après contrôle, il s'est avéré que tout était top. Pas de soucis à ce niveau-là.
Le contraire m'aurait étonné, car la Lysmata Debelius se porte bien.

Je retente donc le coup, en essayant de faire plus attention au choix. Mais il semble qu'une des crevettes n'aura pas supporté le voyage jusque chez moi (pourtant à 10 minutes du magasin). Elle est déjà sur le flanc dans le sachet de transport. J'acclimate et introduit l'autre. Elle semble bien se porter, le lendemain elle est toujours en forme.

Mais le sur-lendemain, je la trouve contre la pompe d'aspiration, entrain de mourir.

En tout, j'aurai donc perdu 4 Amboïnensis sur 4. Je vous dis pas ma tête. Bref, je décide de ne plus tanter le coup avant un moment.

18:44 Écrit par Edouard Vangangel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.